aisne.com
PRESENTATION BATAILLES REGIMENTS CIMETIERES MONUMENTS ACTUALITES DOCUMENTS DOSSIERS

LE 2e REGIMENT MIXTE DE ZOUAVES ET TIRAILLEURS AU CHEMIN DES DAMES

Il est constitué le 25 septembre 1914, sous le nom de Régiment de Marche Mixte du Maroc .

Il est composé des :
- 2e bataillon du 4e Zouaves
- 3e bataillon du 3e Tirailleurs
- 1er bataillon du 9e Tirailleurs

Le régiment arrive dans le secteur du Chemin des Dames à compter du 10 octobre 1914 où il cantonne à Concevreux, et occupera les secteurs de la ferme de la Pêcherie, la ferme du Choléra, et de Chaudardes.

Le régiment se porte sur le front, du 19  au 30 octobre, dans les secteurs de Jumigny, La-Vallée-Foulon,  à la ferme de la Creute (Caverne du Dragon), Paissy et Vassogne. Cantonnement du 31 octobre au 1er novembre à Serval, Barbonval et Longueval.

Il subit le baptême du feu dans les régions de Soupir et de Vailly du 2 au 12 novembre 1914, où il a de lourdes pertes. Il s’empare du village deSoupir et de la ferme de Metz et attaque les retranchements ennemis de Chavonne et de Bois-Brûlé.

Il prend le nom de 2ème Régiment mixte de Zouaves et Tirailleurs le 14 décembre 1914.

Combat dans le secteur de Crouy jusqu’en janvier 1915.

En mars 1915, le 1er bataillon du 9e Tirailleurs passe au 1er RMT et il reçoit le 2e bataillon du 5e Tirailleurs venant du régiment de marche du 2e Tirailleurs (2e bataillon du 4e Zouaves,  3e bataillon du 3e Tirailleurs,  2e bataillon du 5e Tirailleurs).

En septembre, le 2e bataillon du 5e Tirailleurs part au Maroc et est remplacé par le 3e bataillon du 5e Tirailleurs venant du Maroc (2e bataillon du 4e Zouaves,  3e bataillon du 3e Tirailleurs,  3e bataillon du 5e Tirailleurs).

En août 1915, il reçoit le 5e bataillon du 3e Tirailleurs du 3e RMT (2e bataillon du 4e Zouaves,  3e bataillon du 3e Tirailleurs, 5e bataillon du 3e Tirailleurs,  3e bataillon du 5e Tirailleurs).

En février 1915, le régiment forme la 96e Brigade avec le 412e RI et le RICM à la 48e DI.
En août 1916, le 5e bataillon fusionne avec le 3e bataillon du 3e Tirailleurs (2e bataillon du 4e Zouaves,  3e bataillon du 3e Tirailleurs, 3e bataillon du 5e Tirailleurs).

En janvier 1918, le 3e bataillon du 3e Tirailleurs passe au 10e RMT en échange du 11e bataillon du 9e Tirailleurs (2e bataillon du 4e Zouaves,  11e bataillon du 9e Tirailleurs, 3e bataillon du 5e Tirailleurs).

Du 10 avril au 7 mai 1918, il occupe le secteur du mont de Guny, secteur de l’Ailette.

A compter du 1er juillet 1918, le 4e bataillon du 9e Tirailleurs remplace le 2e bataillon du 4e Zouaves : le régiment devient alors le 13e Régiment de Tirailleurs Algériens/ 13e Régiment de marche de tirailleurs. (4e bataillon du 9e Tirailleurs, 11e bataillon du 9e Tirailleurs, 3e bataillon du 5e Tirailleurs).

En août 1918, il chasse les arrières gardes de l’ennemi devant l’Ailette qu’il franchi.

Sources :
http://vinny03.perso.neuf.fr/gg/fichreg/rmzt2.htm
JMO (26N855 , 26N840, 26N853)
« Zouaves et Tirailleurs : les régiments de marche et les régiments mixtes (1914-1918) » - Editions les Argonautes.

Mentions légales - CNIL - Crédits
Crédits photographiques
Aide espace contributeurs